Formation professionnelle : le « Big Bang » annoncé – 5 mars 2018

Muriel Pénicaud dévoile ce jour les arbitrages du gouvernement sur le contenu de la future réforme de la formation professionnelle.

Certaines mesures annoncées s’appuient sur les propositions issues de l’accord des partenaires sociaux, mais la Ministre du Travail ne s’en était pas cachée lors de son interview sur Cnews le 22 février dernier, en exprimant que « c’est d’un big bang dont le pays a besoin » en matière de simplification du système de la formation professionnelle.

 

Aujourd’hui, la Ministre du Travail en présente les principales caractéristiques :

– le CPF (Compte Personnel de Formation), mesure phare de la précédente réforme, comptabilisé en heures le sera désormais en euros (plafond de 5.000 € à raison de 500 €/an) ; les montants seront identiques pour les salariés à temps partiel et un plafond supérieur (8.000 €) pour les personnes sans qualification ;

– création d’un « CPF de transition » (qui remplacera le CIF) pour les projets de reconversions professionnelles lourdes,

– financement spécifique pour le CEP (Conseil en Évolution Professionnel),

– abandon des listes de formations éligibles au CPF, et du Datadock,

– création d’une agence de régulation, dénommée « France compétences » qui fusionne les instances du CNEFOP, COPANEF, FPSPP et les régions ; plusieurs missions lui seront confiées, notamment celle de fixer le cadre d’évaluation de la qualité de l’ensemble des prestataires de formations dont l’activité sera conditionnée à l’obtention d’une certification,

– la collecte des fonds destinés à la formation le sera par l’Urssaf et la Caisse des Dépôts en assurera la gestion ; les OPCA, collecteurs dédiés à la collecte des fonds de la formation, seront profondément transformés en « opérateurs de compétences »,

– Etc.

 

D’autres précisions seront développées dans le calendrier de mise en œuvre qui sera discuté tout au long du mois de mars, comme notamment l’observatoire des prix de formation, l’aide financière aux TPE/PME, la comparaison des organismes de formation en ligne (Tripadvisor de la formation), l’inscription et le paiement en ligne de sa formation, reconnaissance de formations innovantes comme les MOOC, …  Tous ces éléments dans le but de permettre à l’ensemble des actifs de se préparer aux mutations technologiques, de simplifier le système de formation et faire de notre société une société de compétences.