F505

Techniques & réglementations

Géologie, géotechnique, fondations

Reprises en sous-oeuvre en bâtiment et génie civil

Méthodes et techniques

Exiguïté ou non de l’opération, accessibilité plus ou moins facile du chantier, nature du sol, présence d’eau, nature des ouvrages avoisinants, délais, budget, autant de facteurs qui rendent complexes les travaux de reprise en sous-œuvre et qui guident les choix.

Dates

2 jours
    Paris ou Saint Rémy Les Chevreuse
  • du 01/10/2019 au 02/10/2019
  • du 01/10/2020 au 02/10/2020

Tarifs

Prix 2019
1225 € H.T.

Prix 2020
1225 € H.T.

Pédagogie

Exposés, illustrations, études de cas, échanges

Pré-requis

Aucun pré-requis

Objectifs

  • Décrire les différentes méthodes et techniques de reprises en sous-œuvre : panorama des solutions techniques (fondations par puits, parois, micro- pieux, cloutage, injections, béton projeté, jet)
  • Lister les investigations préalables sur l’ouvrage : diagnostic de l’environnement du chantier, du contexte géotechnique et hydraulique, des fondations et structures existantes
  • Sélectionner une technique en fonction de l’ouvrage à traiter, du contexte géotechnique et des contraintes du chantier (environnement, accessibilité, délais, coûts)

Publics concernés

• Chefs de projets de la maîtrise d’ouvrage ou de la maîtrise d’œuvre, intervenant dans le cadre de chantiers de réhabilitation ou de confortation d’ouvrage
• Techniciens et ingénieurs des bureaux d’études et des entreprises
• Responsables travaux

Programme

Travaux de renforcement ou de réparation
• Cas des interventions avant désordres
– Changement de destination ou d’utilisation d’un ouvrage : restructuration d’un ouvrage, augmentation des charges et des portées
– Modification des conditions extérieures : remontée de nappe
– Travaux à proximité : suppression de butées, fouilles
• Cas des réparations
– Principales causes de désordres : erreurs sur la connaissance géologique et hydrodynamique des sols, présence d’eaux agressives, erreurs de conception, effets de barrage, malfaçons
– Reprise des fondations superficielles ou profondes défaillantes

Investigations préalables et diagnostic : études de cas
• Diagnostic de l’environnement géotechnique et hydraulique
– Évaluation du sol, de la variation de la nappe
– Évolution probable de l’environnement géotechnique : constructions mitoyennes, drainages, plantations
• Connaissance des fondations et des structures existantes
– Relations fondations-structures
– Reconnaissance des fondations et des avoisinants
– Évaluation des charges et surcharges
– Vérification des paramètres de l’ouvrage : méthode d’investigations in situ
• Environnement du chantier
– Installation de chantier : autorisations d’accessibilité, sécurisation des ouvrages avoisinants
– Travaux complémentaires : présence de nappe

Méthodes et techniques de reprise en sous-œuvre : études de cas
• Techniques traditionnelles
– Fondations par puits
– Parois ou puits blindés
– Parois en passes alternées
• Techniques classiques
– Micropieux
– Injections gravitaires ou de traitement
– Parois berlinoises, moscovites
– Parois micro-berlinoises
– Cloutage avec béton armé ou béton coffré
– Injection solide
• Techniques récentes
– Parois moulées
– Parois par barrettes et béton projeté
– Jet Grouting
– Pieux sécants, ou jointifs


Cette formation est disponible en Intra.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques sur l’audience du site ou par des sites tiers à l’occasion de certains services du site (vidéo, réseaux sociaux…).

En savoir plus sur les données personnelles et les cookies.